Enter ! Semaine de la jeunesse : nos droits, notre vie
Questions de Genre
[ mars 28, 2021 by Roland MANTAMA 0 Comments ]

L’éducation aux droits humains – plus qu’une approche éducative

La violence fondée sur le genre est une violation des droits fondamentaux qui peut être évitée et combattue au moyen des outils mis à disposition par le cadre des droits humains, que l’éducation aux droits humains peut aider à expliquer.

Avant d’utiliser les activités proposées, il est important de comprendre l’approche éducative sur la base de laquelle le manuel et ses exercices ont été développés. L’approche sous-jacente de l’éducation aux droits humains est inspirée de celle présentée dans Repères – Manuel pour la pratique de l’éducation aux droits de l’homme avec les jeunes47.

L’éducation aux droits humains, c’est une éducation pour le changement, tant individuel que social. Il s’agit de renforcer les compétences des jeunes afin d’en faire des citoyen.ne.s engagé.e.s et responsables, qui participent au sein de leurs communautés à la promotion et à la protection des droits humains. Le processus éducatif mis en oeuvre cible par conséquent l’acquisition de connaissances, de compétences, de valeurs et d’attitudes appropriées pour pouvoir agir positivement au nom des droits humains, en particulier en relation avec les questions de genre et la violence fondée sur le genre.

Repères définit l’éducation aux droits humains en ces termes :

quotation2 L’éducation aux droits humains – plus qu’une approche éducative…… les programmes et activités pédagogiques axés sur la promotion de l’égale dignité des êtres humains, parallèlement à d’autres programmes tels que ceux qui favorisent l’apprentissage interculturel ainsi que la participation et l’émancipation des minorités48.

La Charte du Conseil de l’Europe sur l’éducation à la citoyenneté démocratique et l’éducation aux droits de l’homme propose une définition plus précise de l’éducation aux droits de l’homme :

quotation2 L’éducation aux droits humains – plus qu’une approche éducative… l’éducation, la sensibilisation, l’information, les pratiques et les activités qui visent, en apportant aux apprenants des connaissances, des compétences et une compréhension, et en développant leurs attitudes et leurs comportements, à leur donner les moyens de participer à la construction et à la défense d’une culture universelle des droits de l’homme dans la société, afin de promouvoir et de protéger les droits de l’homme et les libertés fondamentales49.

Il existe d’autres définitions de l’éducation aux droits humains qui, toutes, intègrent trois dimensions essentielles :

l’apprentissage au sujet des droits humains
la première dimension, c’est la connaissance et la compréhension des droits humains, ce qu’ils sont et comment ils sont garantis et protégés ;

l’apprentissage par les droits humains
la deuxième dimension considère que le contexte pédagogique et la manière dont l’éducation aux droits humains est organisée et dispensée doivent refléter les valeurs des droits humains (par exemple, participation, liberté de pensée et d’expression, etc.), et que le processus qui entre en jeu est aussi important que l’apprentissage proprement dit ;

l’apprentissage pour les droits humains
les jeunes doivent acquérir des capacités, attitudes et valeurs leur permettant d’appliquer les valeurs des droits humains dans leur vie et d’agir, seul.e.s ou avec d’autres, pour promouvoir et défendre les droits humains. C’est la troisième dimension..

Comment intégrer ces trois dimensions dans la pratique éducative avec les jeunes ?

Source: https://www.coe.int/fr/web/gender-matters/human-rights-education-more-than-an-educational-approach

47 L’initiative Spotlight pour éliminer la violence à l’égard des femmes et des filles
48COMPASS – manuel pour la pratique de l’éducation aux droits de l’homme avec les jeunes, Council of Europe, October 2012, p.17
49 Recommandation CM/Rec(2010)7 du Comité des Ministres aux Etats membres sur la Charte du Conseil de l’Europe sur l’éducation à la citoyenneté démocratique et l’éducation aux droits de l’homme